Semaine du 20 au 26 août : Jeudi : balade commentée de Bellegarde

20180613Consultationéclairageetfeux

 

icone pdf  document réponse à imprimer, remplir et rendre en mairie avant le 31 août 2018

Eclairage public

Dans un souci de préservation de l’environnement, en limitant la consommation d’énergie, en protégeant la biodiversité et à long terme la santé humaine, la municipalité réfléchit à l’extinction de l’éclairage public une partie de la nuit, comme l’ont déjà fait 154 communes sur 356 dans la Loire.

Actuellement, les 285 lampadaires (246 en lampes classiques et 39 en LED) sont éclairés toute la nuit, l’allumage et l’extinction étant gérés par une cellule en fonction de l’ensoleillement. Cet éclairage coûte, actuellement à la commune 13 000 € de consommation et 11 000 € de maintenance.

La municipalité propose une extinction de 6h00 par nuit (23h00 – 5h00 ou 24h00 – 6h00 par exemple) sur l’ensemble du village, sauf sur la route départementale 1089, et tous les jours de la semaine sauf le WE (vendredi – samedi ou samedi – dimanche).

Cette décision, si elle prise, nécessitera un investissement de 13 000 € (devis donné par le Syndicat d’Energie Intercommunal de la Loire : SIEL). En contrepartie, l’économie sur la consommation est estimé à 5 000 € par an. Au bout de 2 ans et demi, l’investissement serait amorti et l’extinction deviendrait, donc, une source d’économie.

Feux tricolores

Au fil des années, la circulation sur la RD 1089 et sur la RD 1010 a augmenté de manière conséquente. Un relevé effectué par nos radars pédagogiques en novembre dernier nous a donné les flux suivants :   venant de St Galmier : 1935 véhicules, venant de St Cyr : 1637,  venant de Montrond : 3112,  venant de Lyon : 2483. Soit un total de 9217 véhicules qui passent par le carrefour central des Farges.

Bien entendu, ce flux n’est pas régulier : en période de vacances scolaires ou de congés, le nombre de véhicules diminuent un peu. Il n’est pas non plus constant dans la journée : ce sont les matins de 7h00 à 9h00 et les soirs de 16h00 à 18h30 que la circulation est la plus dense.
Le franchissement du carrefour par les véhicules venant de St Galmier et par ceux venant de St Cyr les Vignes est problématique dans ces créneaux horaires.

Les usagers de ces deux routes sont constitués pour une part de Bellegardois mais aussi par une part plus importante d’habitants des villages voisins ou de personnes en transit.

Parallèlement à cet accroissement de la circulation et malgré les aménagements réalisés ces dernières années, la vitesse, en particulier sur la RD1089 reste une source d’inquiétude pour les piétons et les riverains.

La configuration du carrefour, pourtant élargi lors des derniers travaux du centre bourg, crée des difficultés aux véhicules longs ou larges pour tourner en direction de St Galmier ou de St Cyr.

Lors du réaménagement du bourg, l’idée de créer un rond-point avait été étudiée mais cela nécessitait des démolitions plus importantes d’habitations et aurait entraîné un coût de travaux très élevé. Dévier la route pour éviter le centre bourg a aussi fait l’objet de réflexions : des restrictions de construction ont ainsi été définies lors de l’élaboration du PLU, mais la réalisation d’une telle infrastructure d’une part ne dépend pas seulement de la commune et d’autre part dépasse largement les moyens financiers actuels.

C’est la raison pour laquelle, en réponse à ces problématiques, la municipalité étudie l’installation de feux tricolores au carrefour des Farges. Une première réflexion avait été menée lors de l’aménagement du bourg, c’est ainsi que l’équipement souterrain nécessaire à l’implantation des feux a été réalisé à cette époque.

Le dispositif proposé permettrait de tenir compte de la configuration décalée du carrefour, de la plus grande fréquentation de véhicules sur la 1089, des heures à fort passage et des heures plus creuses. La technique permet, aujourd’hui, de rajouter des modulations qui permettent de moins perturber la fluidité de la circulation.

 

Aucune position n’a été arrêtée sur l’un ou l’autre sujet, la municipalité est consciente que les projets apportent des réponses à certains problèmes mais peuvent aussi générer des inconvénients qu’il faut connaître et mesurer. D’autres idées et d’autres solutions alternatives ou complémentaires peuvent aussi être suggérées et leur faisabilité et leur impact seront étudiés.

C’est pour cela que le débat a été ouvert dans les réunions publiques et que nous souhaitons l’étendre en offrant à chacun la possibilité de s’exprimer.

N’hésitez pas donner votre avis afin d’éclairer au mieux les décisions que le Conseil Municipal sera amené à prendre.